Histoire

Histoire de l’île

Avant de visiter l’île de Circonsequet, il est important d’en savoir plus sur son Histoire.

Découverte de l’île

Toponymie

Le nom de cette île provient du colon James Circonsequet, qui libéra l’île du colonialisme en 1891. L’île fut brièvement connue sous le nom de Nuevaera (de l’espagnol “Nouvelle ère”) pendant sa colonisation. Auparavant encore, Circonsequet était connue sous le nom de “Wotowaitopo“. Ce terme se prononce en ancien Kali’na “Woutouwétopo” et signifie “Village du poisson“. Ce nom vient de l’importance de la pêche pour les premiers habitants.

Premiers habitants

Les Kali’nais habitaient initalement l’ïle de Circonsequet vers les années 1200. Ceux-ci arrivèrent sur l’île suite au grand mouvement de population que connut l’Amérique du Sud à cette époque. L’isolement de cette tribu ainsi que la répression de la culture Kali’naise a laissé peu d’informations sur les habitudes des premiers habitants de l’île.

Kali’na au Jardin d’acclimatation de Paris en 1892.

Arrivée de John MacArthur

C’est en 1835 que la frégate USS Callister, dirigée par le capitaine MacArthur, arriva sur l’île. Cette rencontre marque le premier contact officiel entre le peuple Kali’nais et les Européens. Il n’est cependant pas impossible que d’autres navigateurs aient déjà exploré l’île. l’équipage de l’USS Callister a en effet retrouvé de l’île.

Période de Colonisation

Constitution de 1836 et Première République

Colonisation de l’île par les espagnols

L’espagne annexa Circonsequet (alors appelé Wotowaitopo) après l’arrivée de John MacArthur.  Les relations étaient amicales entre les espagnols et le peuple Kali’nais au départ. Ces premiers imposèrent peu à peu leur vision. Ils décrièrent la religion chrétienne comme obligatoire dans la Constitution de 1836.

Si cette constitution visait à éduquer les tribus de l’île, celle-ci était largement défavorable au peuple Kali’nais. En effet, ceux-ci n’avaient pas le droit de parler leur langue ou pratiquer leurs fêtes rituelles. Les espagnols plébiscitèrent également fortement l’imposition de la langue espagnole sur l’île, rendant déséquilibré le rapport de force entre les différents habitants de l’île.

 

Très vite, désormais appelée “Nuevaera”, l’île se développa, améliorant les infrastructures locales et s’ouvrant peu à peu à la Jamaïque et à Haïti.

Tensions et Période Rouge

 

Si la majorité du peuple Kali’nais semblait se plier aux exigences des espagnols, un petit groupe réfractaire assassina John MacArthur en 1889, le considérant comme indigne au commandement de l’île. Très vite, les tensions apparurent et un conflit violent débuta entre les espagnols et le peuple Kali’nais.

Cette période (1889-1892) est également appelé la “Période Rouge”. Ces 3 années marquèrent la disparition de la quasi totalité des autochtones.

Fin de l’esclavagisme et unification

Libération de l’île par James Circonsequet

C’est en 1891 que James Circonsequet, colon né sur l’île en 1839, prit le commandement du groupe de résistance Kali’nais. Grâce à son origine espagnole et Kali’naise, celui-ci mit fin aux tensions qui enflammaient l’île.

Nouvelle constitution de 1892

Suite au retour au calme sur l’île, une nouvelle Constitution remplace celle de 1839. Le gouvernement considère la culture des habitants comme légitime et les protège. Tous les habitants sont jugés comme égaux et sur un pied d’égalité. L’île fut renommée “Circonsequet” en hommage au colon qui la réunifia. Cette simple action permit de tourner la page sur les difficultés rencontrées jusqu’alors.

Développement de Circonsequet

Circonsequet au XXe siècle

Durant le XXe siècle, l’île s’ouvre au commerce extérieur, et notamment à l’export de matières premières, comme le poisson et la courge.

Circonsequet aujourd’hui

L’île s’ouvre maintenant totalement à l’extérieur grâce à son port de Circonsequet town et l’aéroport au Sud de l’île. Fière de sa culture d’origine Kali’naise et espagnole, Circonsequet sera ravie de vous accueillir en ses terres pour de nombreuses activités.